Ethery PAGAVA Directice artistique Enfant    prodige,    formée    par    la    célèbre    Lubov    Egorova    (Etoile    du    Mariinski,    interprète privilégiée   de   Petipa),   Ethery   Pagava   débute   sa   carrière   d’emblée   comme   soliste   des   Ballets de   Roland   Petit   (à   l’âge   de   12   ans),   puis   devient   danseuse   étoile   à   15   ans,   engagée   par   les Ballets    du    Marquis    de    Cuevas.    Elle    y    danse    les    grands    rôles    du    répertoire    et    crée    les chorégraphies de Lifar, Balanchine, Massine, Nijinska... De   New   York   au   Caire,   de   Rio   à   Londres,   d’Edimbourg   à   Madrid,   de   Venise   à   Lisbonne,   elle interprète   les   plus   grands   rôles   unanimement   saluée   par   la   critique.   Puis   elle   se   produit   en étoile   invitée   à   la   Scala   de   Milan,   avec   les   Ballets   de   Maurice   Béjart,   en   ex-URSS,   au   Het Nationale   Ballet   (Opéra   d’Amsterdam)   et   crée   l’Atlantide   de   Pierre   Benoît   -   opéra   d’Henri Tomasi qui lui confie le rôle d’Antinéa. Devenue   chorégraphe,   elle   crée   Parole,   commande   du   Het   National   Ballet   et   la   Nuit   avec   les solistes   de   l’Opéra   de   Paris   au   Théâtre   des   Champs-Elysées.   Elle   décide   alors   de   fonder   sa propre   compagnie   les   Ballets   Ethery   Pagava,   et   crée   de   nouvelles   chorégraphies   à   la   Maison de   la   Radio,   l’Espace   Cardin,   Théâtre   du   Palais   de   Chaillot,   Carré   Sylvia   Monfort,   Centre Beaubourg,…    Le    Musée    d‘Art    Moderne    de    Paris    lui    demande    de    créer    Miro,    ballet    en hommage au peintre pour son 84e anniversaire. Grâce   à   la   qualité   de   son   travail,   elle   représente   la   danse   au   sein   de   l’Education   Artistique aux   côtés   du   compositeur   Xenakis,   du   peintre   Mathieu,   de   l’humoriste   Raymond   Devos   et   du cinéaste Reichenbach. Toujours    prête    à    innover,    elle    s’engage    dans    des    voies    expérimentales    avec    Théâtre, Musique,    Danse    dans    la    Ville    (Mairie    de    Paris)    parrainée    par    Jean-Louis    Barrault,    pour sensibiliser   le   plus   large   public   à   l’expression   artistique,   hors   des   lieux   conventionnels   et présente   sa   Compagnie   sur   des   scènes   érigées   dans   les   gares,   les   jardins   de   la   capitale,   sur les   ponts   (Les   Fêtes   du   Pont   Neuf),   attirant   un   public   qui   découvre,   pour   la   première   fois,   la danse en direct. Dans   le   même   esprit,   elle   est   l’une   des   premières   à   mener   une   action   de   sensibilisation   à   la danse   et      fonde   à   Paris   avec   son   époux,   le   chanteur   Jacques   Douai,   le   Théâtre   pour   l’Enfance et   la   Jeunesse   où   plus   de   300.000   enfants   de   tous   les   milieux   sociaux   assistent   ainsi   à   des spectacles    internationaux    de    haut    niveau    (Opéra    de    Pékin,    Imedi    de    Tbilissi,    Kalinka    de Moscou,…) dont le contenu permet un prolongement pédagogique en classe. Le   rayonnement   d’Ethery   Pagava   et   de   ses   ballets   dépasse   les   frontières   nationales,   elle   est invitée   régulièrement   à   participer   à   des   festivals,   jurys   internationaux   et   des   spectacles   de prestige.
BALLETS ETHERY PAGAVA
BALLETS ETHERY PAGAVA
Ethery PAGAVA Directrice artistique
Enfant     prodige,     formée     par     la     célèbre     Lubov Egorova   (Etoile   du   Mariinski,   interprète   privilégiée de     Petipa),     Ethery     Pagava     débute     sa     carrière d’emblée   comme   soliste   des   Ballets   de   Roland   Petit (à   l’âge   de   12   ans),   puis   devient   danseuse   étoile   à   15 ans,   engagée   par   les   Ballets   du   Marquis   de   Cuevas. Elle   y   danse   les   grands   rôles   du   répertoire   et   crée les    chorégraphies    de    Lifar,    Balanchine,    Massine, Nijinska... De     New     York     au     Caire,     de     Rio     à     Londres, d’Edimbourg   à   Madrid,   de   Venise   à   Lisbonne,   elle interprète     les     plus     grands     rôles     unanimement saluée   par   la   critique.   Puis   elle   se   produit   en   étoile invitée    à    la    Scala    de    Milan,    avec    les    Ballets    de Maurice   Béjart,   en   ex-URSS,   au   Het   Nationale   Ballet (Opéra    d’Amsterdam)    et    crée    l’Atlantide    de    Pierre Benoît   -   opéra   d’Henri   Tomasi   qui   lui   confie   le   rôle d’Antinéa. Devenue   chorégraphe,   elle   crée   Parole,   commande du   Het   National   Ballet   et   la   Nuit   avec   les   solistes   de l’Opéra    de    Paris    au    Théâtre    des    Champs-Elysées. Elle   décide   alors   de   fonder   sa   propre   compagnie   les Ballets     Ethery     Pagava,     et     crée     de     nouvelles chorégraphies    à    la    Maison    de    la    Radio,    l’Espace Cardin,   Théâtre   du   Palais   de   Chaillot,   Carré   Sylvia Monfort,     Centre     Beaubourg,…     Le     Musée     d‘Art Moderne   de   Paris   lui   demande   de   créer   Miro,   ballet en hommage au peintre pour son 84e anniversaire. Grâce   à   la   qualité   de   son   travail,   elle   représente   la danse   au   sein   de   l’Education   Artistique   aux   côtés   du compositeur     Xenakis,     du     peintre     Mathieu,     de l’humoriste      Raymond      Devos      et      du      cinéaste Reichenbach. Toujours    prête    à    innover,    elle    s’engage    dans    des voies   expérimentales   avec   Théâtre,   Musique,   Danse dans   la   Ville   (Mairie   de   Paris)   parrainée   par   Jean- Louis   Barrault,   pour   sensibiliser   le   plus   large   public à       l’expression       artistique,       hors       des       lieux conventionnels   et   présente   sa   Compagnie   sur   des scènes    érigées    dans    les    gares,    les    jardins    de    la capitale,    sur    les    ponts    (Les    Fêtes    du    Pont    Neuf), attirant   un   public   qui   découvre,   pour   la   première fois, la danse en direct. Dans   le   même   esprit,   elle   est   l’une   des   premières   à mener   une   action   de   sensibilisation   à   la   danse   et     fonde   à   Paris   avec   son   époux,   le   chanteur   Jacques Douai,   le   Théâtre   pour   l’Enfance   et   la   Jeunesse   plus   de   300.000   enfants   de   tous   les   milieux   sociaux assistent   ainsi   à   des   spectacles   internationaux   de haut    niveau    (Opéra    de    Pékin,    Imedi    de    Tbilissi, Kalinka   de   Moscou,…)   dont   le   contenu   permet   un prolongement pédagogique en classe. Le   rayonnement   d’Ethery   Pagava   et   de   ses   ballets dépasse    les    frontières    nationales,    elle    est    invitée régulièrement    à    participer    à    des    festivals,    jurys internationaux et des spectacles de prestige.
Ethery PAGAVA Directice artistique Enfant   prodige,   formée   par   la   célèbre   Lubov   Egorova   (Etoile   du   Mariinski,   interprète privilégiée   de   Petipa),   Ethery   Pagava   débute   sa   carrière   d’emblée   comme   soliste   des Ballets   de   Roland   Petit   (à   l’âge   de   12   ans),   puis   devient   danseuse   étoile   à   15   ans, engagée    par    les    Ballets    du    Marquis    de    Cuevas.    Elle    y    danse    les    grands    rôles    du répertoire et crée les chorégraphies de Lifar, Balanchine, Massine, Nijinska... De   New   York   au   Caire,   de   Rio   à   Londres,   d’Edimbourg   à   Madrid,   de   Venise   à   Lisbonne, elle   interprète   les   plus   grands   rôles   unanimement   saluée   par   la   critique.   Puis   elle   se produit   en   étoile   invitée   à   la   Scala   de   Milan,   avec   les   Ballets   de   Maurice   Béjart,   en   ex- URSS,   au   Het   Nationale   Ballet   (Opéra   d’Amsterdam)   et   crée   l’Atlantide   de   Pierre   Benoît - opéra d’Henri Tomasi qui lui confie le rôle d’Antinéa. Devenue   chorégraphe,   elle   crée   Parole,   commande   du   Het   National   Ballet   et   la   Nuit avec   les   solistes   de   l’Opéra   de   Paris   au   Théâtre   des   Champs-Elysées.   Elle   décide   alors de    fonder    sa    propre    compagnie    les    Ballets    Ethery    Pagava,    et    crée    de    nouvelles chorégraphies   à   la   Maison   de   la   Radio,   l’Espace   Cardin,   Théâtre   du   Palais   de   Chaillot, Carré    Sylvia    Monfort,    Centre    Beaubourg,…    Le    Musée    d‘Art    Moderne    de    Paris    lui demande de créer Miro, ballet en hommage au peintre pour son 84e anniversaire. Grâce    à    la    qualité    de    son    travail,    elle    représente    la    danse    au    sein    de    l’Education Artistique    aux    côtés    du    compositeur    Xenakis,    du    peintre    Mathieu,    de    l’humoriste Raymond Devos et du cinéaste Reichenbach. Toujours   prête   à   innover,   elle   s’engage   dans   des   voies   expérimentales   avec   Théâtre, Musique,   Danse   dans   la   Ville   (Mairie   de   Paris)   parrainée   par   Jean-Louis   Barrault,   pour sensibiliser   le   plus   large   public   à   l’expression   artistique,   hors   des   lieux   conventionnels et   présente   sa   Compagnie   sur   des   scènes   érigées   dans   les   gares,   les   jardins   de   la capitale,   sur   les   ponts   (Les   Fêtes   du   Pont   Neuf),   attirant   un   public   qui   découvre,   pour la première fois, la danse en direct. Dans     le     même     esprit,     elle     est     l’une     des     premières     à     mener     une     action     de sensibilisation   à   la   danse   et      fonde   à   Paris   avec   son   époux,   le   chanteur   Jacques   Douai, le   Théâtre   pour   l’Enfance   et   la   Jeunesse   où   plus   de   300.000   enfants   de   tous   les   milieux sociaux    assistent    ainsi    à    des    spectacles    internationaux    de    haut    niveau    (Opéra    de Pékin,     Imedi     de     Tbilissi,     Kalinka     de     Moscou,…)     dont     le     contenu     permet     un prolongement pédagogique en classe. Le   rayonnement   d’Ethery   Pagava   et   de   ses   ballets   dépasse   les   frontières   nationales, elle   est   invitée   régulièrement   à   participer   à   des   festivals,   jurys   internationaux   et   des spectacles de prestige.
BALLETS ETHERY PAGAVA
Ethery PAGAVA Directice artistique Enfant   prodige,   formée   par   la   célèbre   Lubov   Egorova   (Etoile   du   Mariinski, interprète    privilégiée    de    Petipa),    Ethery    Pagava    débute    sa    carrière d’emblée   comme   soliste   des   Ballets   de   Roland   Petit   (à   l’âge   de   12   ans), puis   devient   danseuse   étoile   à   15   ans,   engagée   par   les   Ballets   du   Marquis de    Cuevas.    Elle    y    danse    les    grands    rôles    du    répertoire    et    crée    les chorégraphies de Lifar, Balanchine, Massine, Nijinska... De   New   York   au   Caire,   de   Rio   à   Londres,   d’Edimbourg   à   Madrid,   de   Venise à   Lisbonne,   elle   interprète   les   plus   grands   rôles   unanimement   saluée   par la   critique.   Puis   elle   se   produit   en   étoile   invitée   à   la   Scala   de   Milan,   avec les   Ballets   de   Maurice   Béjart,   en   ex-URSS,   au   Het   Nationale   Ballet   (Opéra d’Amsterdam)   et   crée   l’Atlantide   de   Pierre   Benoît   -   opéra   d’Henri   Tomasi qui lui confie le rôle d’Antinéa. Devenue   chorégraphe,   elle   crée   Parole,   commande   du   Het   National   Ballet et   la   Nuit   avec   les   solistes   de   l’Opéra   de   Paris   au   Théâtre   des   Champs- Elysées.    Elle    décide    alors    de    fonder    sa    propre    compagnie    les    Ballets Ethery    Pagava,    et    crée    de    nouvelles    chorégraphies    à    la    Maison    de    la Radio,   l’Espace   Cardin,   Théâtre   du   Palais   de   Chaillot,   Carré   Sylvia   Monfort, Centre   Beaubourg,…   Le   Musée   d‘Art   Moderne   de   Paris   lui   demande   de créer Miro, ballet en hommage au peintre pour son 84e anniversaire. Grâce   à   la   qualité   de   son   travail,   elle   représente   la   danse   au   sein   de l’Education    Artistique    aux    côtés    du    compositeur    Xenakis,    du    peintre Mathieu, de l’humoriste Raymond Devos et du cinéaste Reichenbach. Toujours   prête   à   innover,   elle   s’engage   dans   des   voies   expérimentales avec   Théâtre,   Musique,   Danse   dans   la   Ville   (Mairie   de   Paris)   parrainée   par Jean-Louis   Barrault,   pour   sensibiliser   le   plus   large   public   à   l’expression artistique,   hors   des   lieux   conventionnels   et   présente   sa   Compagnie   sur des   scènes   érigées   dans   les   gares,   les   jardins   de   la   capitale,   sur   les   ponts (Les    Fêtes    du    Pont    Neuf),    attirant    un    public    qui    découvre,    pour    la première fois, la danse en direct. Dans   le   même   esprit,   elle   est   l’une   des   premières   à   mener   une   action   de
BALLETS ETHERY PAGAVA